vendredi 17 avril 2009

éducation nationale


6 commentaires:

Joëlle a dit…

argh... vécu et revécu... sur du long terme : ça va pas, non, ta mère c'est la directrice !

Anonyme a dit…

Un peu différent :
Ma collègue me racontait que son fils de 12 ans était revenu furieux de son entraînement de foot.
Un de ses copains, élève de ma collègue, lui avait dit : moi, j'aime bien quand la maîtresse vient me voir pour m'aider... Je peux voir ses seins.
Réaction : "Il te mate les seins ! Il avait oublié que t'étais ma mère !"
Irène

lorys03 a dit…

Et la confidence d'une de mes élèves un peu trop bavarde en classe, copine de ma fille aînée : "Ta mère elle a l'air gentille comme ça, mais en vrai c'est une peau d'vache !!"

Citronnelle a dit…

Aïe!Aïe!Aïe! J'espère que mon fils n'aura pas à entendre ça...
Pour le moment, il est invité à l'anniversaire d'une fille de la classe (le seul garçon) parce que c'est lui le plus gentil des garçons de la classe. Dites-moi que ce genre de critère dure un peu au-delà de la maternelle...

Coline a dit…

Ben au-delà de la maternelle, quand tu es le seul garçon, tu trouves le goûter d'anniversaire très long ...

Walter a dit…

GRRR... les fils de profs, je détestais ça... toujours plus malins que les autres...
Cela veut-il dire que je détesterai mes propres enfants ??

A te relire.