samedi 16 mars 2013

fuckin' life



Depuis avril 2012 je suis en remplacement dans une maternelle.
J’avais vraiment envie de me poser dans cette école après de nombreuses années de remplacements.
Ma collègue prend sa retraite et je comptais évidemment demander le poste au mouvement.
Je viens d’apprendre qu’il est « réservé  aux stagiaires professeurs des écoles » pour la prochaine rentrée…

J’aurais accepté de me faire souffler le poste par un(e) collègue ayant plus de points que moi, mais là je ne peux même pas le demander.

Moi on ne m’a jamais réservé de poste, à part ceux où l’Inspection m’envoie pour faire le pompier et sauver les meubles.

Je suis profondément dégoûté.

33 commentaires:

Franck a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Franck a dit…

A la Saint Dominique, l'Inspection te ni...

OK, je sors...

Un p'tit café ? a dit…

L'administration est bien ingrate avec nous, je comprends votre déception. Beaucoup de choses de ce genre nous donnent envie de baisser les bras !
En attendant, mille mercis pour vos dessins et bon courage à vous.
Aphikit

Coline a dit…

Jack tout-puissant ...

Vincent a dit…

Ce système est vraiment injuste envers son personnel. Je comprends ta réaction.

Barbara a dit…

dégueulasse
injuste et démoralisant(démotivant)

mais tu vas rebondir
courage



ps:
et si personne ne l' obtient(demande) et que tu fais fonction ensuite tu es peut être prioritaire (oui ça fait beaucoup de si ...)

Naternelle a dit…

Je te comprends !

la poule sur le mur a dit…

Y'a tellement à dire ...
La dernière (pour moi ! )un conseiller municipal de ma commune qui propose que l'on fasse du bénévolat dans le cadre du nouvel aménagement du temps scolaire ...

Fritz et Catherine a dit…


Mais un ZIL qui a été disponible durant de nombreuses années pour voyager au gré des remplacements n'a aucune priorité le jour où il désire poser ses valises ?

Dany a dit…

Avec toi Jack ; je me bats pour une autre raison et je te jure que c'est une vraie bataille !!!!!
Bon courage ♥

Barbara a dit…

@je confirme ce que dit Dany

là on voit vraiment ce qu'est un "mammouth institutionnel"... mais parfois (et heureusement ) on tombe aussi sur une personne ouverte compréhensive "écoutante "

Louise BK a dit…

Que dire de plus ? Ta déception est très compréhensible, Jack...

schoolisnotcool a dit…

Je comprends votre dégoût, c'est un système de merde. De toutes façon dans l éducation nationale rien n'est juste!
Heureusement que les monstres sont la pour nous redonner le moral.

schoolisnotcool a dit…

Je comprends votre dégoût, c'est un système de merde. De toutes façon dans l éducation nationale rien n'est juste!
Heureusement que les monstres sont la pour nous redonner le moral.

Christel a dit…

Bonjour je découvre votre blog aujourd'hui grâce à Louise BK sur un forum école. Et je viens de lire votre billet. Je vous comprends. Dans l'éducation nationale, on a l'impression qu'à part les mômes, personne ne voit l'énorme masse de boulot, de patience que l'on fournit. Nous sommes malléables à souhait, formater pour être des moutons. Et ça marche, regardez la nouvelle réforme. Personne ne la veut, tout le monde l'accepte et va l'appliquer, même si elle est bâclée et mal pensée. Des postes réservés pour les sortants? Pourquoi? Qu'on ne les envoie pas en Zone difficile, CLIS, etc ok. Mais reservés??? pfff
Courage vous trouverez un poste ou vous posez, au moins pour quelques temps.

Unknown a dit…

Bon, ... je vais peut-être fâcher mais tant pis, je me lance ...

Jack, je comprends ta déception; quand on est directement concernés, ça paraît très injuste MAIS ... le principe qui voudrait que "j'en ai ch... alors à leur tour maintenant" doit s'éteindre même si on commence par en payer les pots cassés. Que ce soit dans l'intérêt de nos jeunes collègues (pour qui la vie n'est pas rose tous les jours) ou pour les élèves qui leur sont confiés, il est bon que des classes leur soient réservés et que nous leur fassions bon accueil. c’est tout bénef pour tout le monde mais si cela ne semble évident de prime abord. Je suis PEMF et je t'assure que c'est la moins mauvaise solution. Il faut, dans le cadre de leur formation, qu'ils aient une classe la première année. Si ces classes ne sont pas réservées à l'avance, on ne s'en sort pas.
Maintenant, il peut être judicieux que ce ne soient pas les mêmes classes tous les ans.

Barbara a dit…

à la St Patrice je te souhaite une journée plus lisse ...

Barbara a dit…

et comme c'est aussi la Ste Patricia avec du chocolat


je t'ai arraché un sourire?

Barbara a dit…

St Patrick no panic!

Cathy Cathnounourse a dit…

toi, t'as besoin de chocolat là!

lafrancedescampagnes a dit…

De tout coeur avec toi.

PiROG a dit…

@PEMF
Ça "parait" pas injuste, c'est injuste ! Le système fonctionne aux points et à l'ancienneté et d'un coup ça change. Bien sûr que pour les collègues concernés c'est plus doux pour rentrer dans le métier mais après, ils vont partir ? Non ils seront dans un coin tranquille toute leur carrière. Tant mieux pour eux.
De toute façon le poste vacant sera forcément imposé à quelqu'un.

Mais qui va aller dans les banlieues insupportables où les plus solides s'usent ?
Qu'il y aillent tous ceux qui disent que c'est pas normal de mettre des débutants. Personne pour y aller ? Et pour cause ! Il faut avoir vécu certaines choses...

Pourquoi au contraire ne pas les accompagner vraiment ? Et ne pas les saquer comme j'ai vu un IEN le faire parce qu'ils n'étaient pas top alors qu'ils s'impliquaient et voulaient rester !! En mettre deux par classes dans ces coins très difficiles. Faire en sorte de les aider vraiment et pas leur donner des conseils à la noix et les laisser des mois seuls en SEGPA par exemple où l'on finit en pleurs tous les soirs.

Alors un poste réservé pour commencer ? Oui mais un poste de remplaçant. Pour tourner, finir sa formation, changer souvent, voir en vrai tous les niveaux et spécialités. Souffler en changeant de niveau, de lieu... Mais pas un poste à l'année. Le poste de remplaçant ne pouvant excéder deux ans.
C'est par les postes de remplaçants (je l'ai été 13 ans et certains y font leur carrière) qu'il faut les intégrer petit à petit dans le métier. Et en les aidant vraiment.

Henri Rogelet - Point École

Jane La Vraie a dit…

Je compatis, Zilien 13 ans j'ai souhaité aussi poser mes valises, j'ai eu la chance de les poser avant ce système injuste et franchement pour pas plus avantageux pour les jeunes sortants.
Patiente si cela se trouve l'année prochaine ce poste ne sera plus réservé, car si je ne me trompe pas les personnes sur les postes réservés ne sont pas titulaires, c'est bien là où le bas blesse, protégé une année mais l'année suivante, année de leur inspection on les envoie sur les pires postes et pour eux plus de prétexte de jeune sortant.
Après, peut être qu'en fouillant un peu dans les textes, il y aurait moyen de mettre à l'index les postes protégés...
Bon courage, et merci pour tes dessins que je ne me prive pas de consulter tous les jours.

Géhenne a dit…

Avant tout, Jack, je tiens à t’assurer de mon entière compréhension. A ta place je serais vert également.

Ceci dit, le système à une raison d’être. Prenons l’exemple de la Seine-Saint-Denis. Si on se base exclusivement sur le barème, il n’y aurait aucun stagiaire dans l’ouest du département et quasi aucun enseignant expérimenté dans l’est. Il est donc absolument nécessaire d’équilibrer les choses au moyen de postes réservés.
Imaginez que votre enfant soit dans une école avec que des PES… Vous imaginez l’horreur ? Ce dont un débutant a besoin, c’est d’une équipe qui tient la route à ses côtés et les postes réservés permettent cela.

De plus les postes réservés restent en effet réservés sur le long terme, mais pas pour la même personne. Le collègue lui a droit à un an pour entrer dans le métier avant de participer au mouvement comme tout le monde. Donc pas de « coin tranquille » pour eux, juste de bonnes conditions pour débuter et une garantie d’un meilleur équilibre entre les différentes écoles.

De toute façon, j’ai beaucoup de mal à croire que nous améliorerons notre situation contre les nouveaux collègues, mais plutôt avec eux.

Gauthier

Gipsy Dam a dit…

Je comprends d'autant plus que deux de mes collègues sont "victimes" de fermetures de classes (pas dans la même école bien sûr) et sont pour le moins embarrassées (c'est peu de le dire!!!!) pour faire leurs voeux pour le mouvement.
Qu'on réserve des postes pour les p'tits nouveaux je peux le comprendre mais fallait-il en réserver une si grande quantité????!!!!!

Mimosa a dit…

Les avis que je viens de lire ont tous une part de vérité. Lorsque je suis sortie de l'IUFM il y a 7 ans, j'ai bénéficié comme cela était de mise d'une priorité au mouvement, c'est-à-dire qu'au 2ème mouvement on passait devant les autres, afin d'avoir un poste "correct" (j'entends par là, à localisation proche, dans les établissements qui nous intéressaient). La 2ème année (celle de l'inspection), idem, on passait juste après les nouveaux arrivés. Je pense que ces priorités sont suffisantes.
Je vais entamer ma 8ème année d'enseignement et je n'ai toujours pas de poste fixe, j'ai exercé 2 ans en Segpa contre mon désir, j'ai été une année d'abord brigade puis déclarée ZIL pendant les vacances de Noël...
Alors, oui, l'administration se fout de nous et en décourage plus d'un. Avec tous ces postes réservés, en plus de ceux qui sont fléchés, je n'imagine même plus être titulaire un jour !!!

Pimj a dit…

Bon courage Jack ♥

Indiana a dit…

Je suis de tout coeur avec toi.

Dans un autre cas de figure; lorsque j'ai commencé à enseigner, j'ai reçu le restant de la colère de Dieu. Justification: "tu es jeune, tu peux assumer!"
Une vingtaine d'année plus tard, le restant de la colère de Dieu est toujours pour moi.
Raison: "tu es expérimentée!"
Je me sens vraiment faisant partie d'une génération sacrifiée!!!!!!!!!!!!!!!

rachel a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
rachel a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Barbara a dit…

@Indiana tiens je connais ce discours ....

McdsM a dit…

Moi, je vais être encore 'sinistrée conditionnelle'!
Maintenant je rêve d'un poste 'retraitée' tellement c'est du grand n'importe quoi...
Merci 'François, Vincent,Paul et les autres' d'avant, d'après, d'higher !!!

Levure59 a dit…

Bonjour,

j'ai le même problème. Avec 15 ans d'ancienneté dont les 9 premières, en zone violence, et ces 2 dernières années trimbalée de poste en poste à 1/2 temps. Je suis bloquée sur un poste à 90 km aller retour de chez moi, alors que 2 classes s'ouvrent à la rentrée, à moins de 5km de la maison, au fin fond des pâtures du département (dont une en zone violence quand même : pauvre stagiaire, qui aura au minimum 1 heure de route matin et soir et qui sera plongé dans l'eau bouillante dès sa sortie de l'oeuf) !
J'en bouillonne de rage !