mercredi 28 avril 2010

story

Scènes de la vie quotidienne dans une école :
science fiction...... ou réalité pour la prochaine rentrée !
C’est la rentrée !
A l’école élémentaire de la rue de l’Avenir, dans la classe de CE2, élèves et parents font la connaissance de l’enseignant, enfin des enseignants… Car ils seront deux dans la classe, jusqu’aux vacances de la Toussaint.
Le premier vient d’être reçu au concours de recrutement des professeurs des écoles, on l’appelle P.E.S. (Professeur d’Ecole Stagiaire). Il n’a pas eu de formation professionnelle, hormis 4 semaines d’observation dans deux classes l’année dernière. Pas de chance, ce n’était pas en CE2, mais bon.
Le deuxième, qu’on appelle T1 (Titulaire 1ère année), sort d’un an de formation professionnelle à l’IUFM, il a eu la chance d’être reçu au concours en 2009 : il fait partie de la dernière promotion d’enseignants formés puisque les IUFM n’existeront plus en 2011. Il aurait du avoir un poste à l’année dans une école pas trop difficile pour ce début de carrière, mais bon.

Le samedi suivant, réunion de classe.
PES explique aux parents qu’il a un tuteur dans l’école, un enseignant chevronné qui lui apporte conseils et soutien. Bien sûr c’est un peu compliqué parce que le tuteur a un CP et n’a pas fait de CE2 depuis 1997, il ne connaît pas les manuels, et le midi il fait les aides personnalisées. Mais bon, on peut discuter un peu à la récréation, s’envoyer des mails le soir. Et puis le T1 a accepté de prendre le CP du tuteur deux matinées par semaine pour qu’il vienne dans le CE2 voir comment travaille le PES. Et puis, il y a aussi un Maître Formateur qui viendra dans la classe de temps en temps.
Enfin, à partir de novembre, ce sera différent : le T1 quitte l’école pour aller faire des remplacements ailleurs. Le PES reste dans la classe de CE2…les lundis jeudis et vendredis, puisque les mardis il va parfaire sa formation à l’Université jusqu’au mois de mai.
Pour les mardis, un remplaçant Brigade arrive. Jusqu’au mois de mai, le Brigade remplacera quatre PES dans quatre écoles différentes : une petite section le lundi, un CE2 le mardi, un CM1 le jeudi et une grande section le vendredi. Ca fait une centaine d’élèves, Brigade ne connaîtra peut-être pas tous les prénoms à Noël, mais bon.
Le PES et le Brigade ne se rencontreront jamais puisqu’ils ne sont pas là les mêmes jours, mais bon, quelques mails pour les urgences, ça permet de créer du lien !
Comme la formation professionnelle, c’est vraiment primordial, le PES aura aussi un stage d’une semaine complète au deuxième trimestre. Pas d’inquiétude, son remplacement est prévu…par une autre Brigade, on l’appelle Brigade n°2.
Quand mai arrivera, le PES aura terminé sa formation et sera à plein temps dans sa classe de CE2. Il sera évalué (il ne sait pas encore par qui ni comment) et titularisé (si tout va bien) à la rentrée suivante.
Les parents osent quelques questions sur l’emploi du temps, le programme scolaire, les projets pédagogiques, le livret d’évaluation. Le PES est embarrassé car il a été nommé la veille de la rentrée, il a juste eu le temps de lire les Programmes Officiels, participer à deux réunions le mercredi avec l’inspecteur sur le thème « Déontologie du fonctionnaire», aménager sa classe, s’initier au maniement du Baby-haller pour son élève asthmatique, repérer l’itinéraire pour les séances de piscine qui commencent lundi... Mais bon, il va faire son maximum, mettre les bouchées doubles. L’école est sympa, les collègues attentifs et le PES est très motivé et le T1 va l’aider.

Les parents quittent la réunion, perplexes, inquiets ou fâchés. Que penser ? Que faire ?

Vous n’avez pas tout compris ? C’est normal.
En revanche, vous avez sans doute compté : PES, T1, Brigade n°1, Brigade n°2… 4 enseignants différents. Une grippe ? Un congé maternité ? Il faudra faire appel à Brigade n°3…
A la rentrée, 170 écoles, soit plus de 4000 élèves, seront dans cette situation à Paris, et plein d'autres dans toute la France...
Merci qui ?

35 commentaires:

Anne a dit…

ça fout les j'tons ! on va bientôt avoir pénurie d'enseignants ...

Barbara a dit…

c'est pas du tout exagéré (vu malheureusement et vécu...)


mais bon...


faut aussi qu'ils aient une bonne connection internet hein(cf les mails )

mais bon

Barbara a dit…

enfin pas bon....

la grenouille a dit…

J'ai commencé comme ça, il y a bientôt 28 ans... sans aucune formation... OK juste pour des remplacements... mais quand même...

C'est simplement lamentable et indigne.

dany a dit…

merci qui ?????
merci à tous ceux qui mettent le bazard (et je suis polie ), tous ces technocrates qui ne comprennent rien à rien et sont en train de sacrifier toute une génération de gamins !!!!!!! au nom de quoi : de la bêtise (et je suis polie ) humaine !

Pimj a dit…

argh..... :(((

Anonyme a dit…

oui mais il y a 28 ans tu n'avais pas bac+5! comme eux...

et l'école normale existait encore

tu pouvais t'y référer...

valschoriste a dit…

Merci surtout aux 53 % des français qui ont choisi comme projet politique la réduction des dépenses publiques et donc moins d'argent pour l'école, la santé, la justice... C'est une réussite !

Anonyme a dit…

moi je pense qu'on devrait tous afficher ça devant nos école car les parents ne se rendent pas compte de ce qui attend leurs enfants!

Aline a dit…

Tout à fait d'accord pour afficher ça dans les écoles !

Pour le coup du mail... Oui, il y a du lien entre tout ce petit monde là, par mail. Mais oserais-je dire que le gentil T1 et le courageux PES ont certainement dû déménager de toute urgence, la veille de la rentrée, quand ils ont appris où serait leur classe ? Et qu'en plus de leur bonne volonté, ils ont aussi à gérer la paperasserie qui va avec (edf, eau, téléphone), dont... le fameux internet pour les mails !!

Personnellement, j'ai connu mon poste fin juin, je n'ai déménagé que la veille de la rentrée, et je n'ai eu le net qu'aux vacances de la Toussaint...

Anonyme a dit…

Ce qui est le plus appréciable ce sont les postes qui sont bloqués au mouvement pour les PES, qui seront tout de même des collègues.... Je pense qu'eux aussi vont avoir du mal, entre les collègues tête de noeud, et les parents trop chiant sans parler du fonctionnement des écoles qu'ils ne connaitront pas.
En tout cas dans les facs (Grenoble pour rester dans l'anonymat) ils ne savent pas comment tout ça sera géré!

Un directeur, futur maître pseudo référent.....non volontaire mais désigné par sa hierarchie

Coline a dit…

Que faire ?
relever la tête, se battre, militer
aller manifester
arrêter de tout accepter sans broncher
ne pas se laisser diviser

Anne de Suisse a dit…

Aux dernières nouvelles de Suisse, Canton de Vaud, les retraités n'auront plus le droit d'effectuer des remplacements ! on se prive donc encore de maîtres et maîtresses ayant de l'expérinece et capables de tenir une classe au pied levé ! voilà ... voilà !

Anonyme a dit…

Et les enfants dans tout ça ? Heureusement, qu'il n'y a pas un enfant de ministre ou de président sinon ça ne se passerait pas comme ça !! C'est inadmissible de balader des enfants dans tous les sens. SUPER pour l'instit qui se récupère cette classe l'année prochaine.
Bon courage

josephine a dit…

Anonyme m'a devancée : les enfants, qui s'en soucie?

TataLelene a dit…

Il est choisi au hasard le nom "rue de l'Avenir" ? Non parce qu'il m'évoque une école élémentaire que je connais plutôt bien..... :)

TataLelene a dit…

Euh et à part ça, c'est terrifiant.... Et ça va être pareil dans le secondaire... Personne ne se soucie des enfants, des jeunes.

TataLelene a dit…

Oh ! et les enfants de ministres, ils sont dans le privé voyons....

Sosso a dit…

Grrrrr ça m'énerve que ça m'énerve!!!!

Et je pense qu'il faut diffuser ça le plus possible autour de nous, que tout un chacun en prenne conscience. C'est pour ça que j'ai mis ton billet en lien sur mon blog!

Barbara a dit…

oui mais impossible de le copier il manque 1/2 et chez vous?

Aline a dit…

Laisse tout sélectionné, et remets tout en noir, ça marche. ;-)

Barbara a dit…

pas compris Aline
d'habitude je surligne avec la souris
puis ctrl c
et contl v


si je selectionne tout j'ai tout DE?

Anne a dit…

@Barbara : tu fais comme d'habitude, tu surlignes avec ta souris tu copies et tu colles dans un fichier texte. Là tu crois qu'il te manque une partie du texte mais si tu sélectionne et que tu choisis "noir" comme couleur de police, oh miracle tu as tout le texte

*Kati* a dit…

* Barbara, je pense qu'Aline veut dire ça:
Surligne avec la souris comme d'hab', clique dans 2dition sur "copier". Ouvre Word ou ce que tu as avec ton nouvel ordi tout beau ;) Tu cliques sur "copier" et ça copie!!
MAIS comme le texte est BLANC, il ne se voit pas sur la page blanche! Surligne toute ta page et choisis une couleur de police foncée... Et là... ô miracle! le texte apparaît!
C'est comme avec l'encre "sympathique" des messages secret! ^_^


C'est bon..?

*Kati* a dit…

:))))
Anne a été plus rapide dans son texte...
mais parle aussi de miracle!!

*Kati* a dit…

PS: Excusez-moi... je monopolise un peu les comm' mais...
je ne suis pas certaine que nous serons mieux lotis dans le privé!
;(

Les écoles sont sous contrat avec l'état et nos PE ont la même "non-formation", alors...! Je crains une situation similaire (je ne parle pas du "privé-privé" hors contrat).

Embarquons-nous tous, joyeusement, dans la même galère!! °_°

Laurence49 a dit…

Copié, collé, agrandit, ai mis des couleurs de main dans le bureau de la direction !

A lire ça, ça donne envie de tout péter !!

valschoriste a dit…

L'heure du libéralisme a sonné ! Le privé sous contrat coûte trop cher comme le public car à eux deux,ils accueillent la majorité de la population et leurs enseignants sont fonctionnaires ! Il s'agit d'inciter les gens à fréquenter les établissements hors contrat où l'état n'intervient pas ! Aux Etats Unis, une année d'école peut coûter ainsi 35000 dollars ! Alors, soit t'as les moyens d'être bien éduqué, soit tu restes hors élite et précaire toute ta vie car tu es mal formé.La réduction des dépenses publiques, c'est la précarisation des plus humbles et la soumission au marché capitaliste sans régulation de l'éducation et de l'instruction. La devise de notre pays est mal en point !!!

Barbara a dit…

merci
en fait c"'est parce que j'avais voulu coller directement dans un mail(marchait pas )alors qu'il fallait aller ds un programme (publisher par ex ;mm pas besoin de changer la couleur)

(@ Kati non c'est pas reparé ni tout neuf et "on ne m'a pas remis Word" ni snif snif Printart. et entre autres mais ça n'intéresse personne je vais pas détailler ici ))

Anonyme a dit…

Ce qui nous attend, c'est une école pour les riches, voir privée, avec de bons professeurs et une école pour les pauvres, avec plus de surveillants/flics que de profs.
C'est vrai que c'est plus facile de contrôler un peuple quand il est ignorant.

Van a dit…

Merci qui?
Merci Monsieur Sarkozy!
Et ses ministres petits!

mebahel a dit…

Jack, je me permets de copier ce texte dans mon blog, avec ton url comme source, bien sûr, au cas où mon lectorat aurait la flemme de venir lire ici.
Si ca pose un pbme, ce que je peux comprendre, tu dis, et hop je vire le texte, ne gardant que la référence à ton blog.
Merci en tout cas pour ce texte.

la longovicienne a dit…

c'est clair, c'est tout à fait ça !!! ce qui fait peur quand même ... faisant partie de la dernière promo .. qui espère avoir son concours .. et qui sera sur terrain l'an prochain (si:)) et qui aura un "tuteur" .. et là, je me dis : heureusement que j'ai déjà effectué des suppléances !! parce que pour ceux qui vont débarquer ..

(je me permets aussi de te le copier pour mon blog et pour faire partager sur FB .. si tu es d'accord bien entendu !! )

Plouf_le_loup a dit…

Après certaines lectures plus qu'à d'autres encore (quoique... je ne me souviens plus quand j'ai regretté...), qu'est-ce que je suis contente que mes enfants n'aillent plus à l'école !!!
Et pas un bon scénariste pour faire des thrillers sur le complot pour plier l'instruction, c'est dommage, l'histoire est déjà prévue, il aurait pas trop à se fouler, le scénariste...

emilie a dit…

et bien au risque de vous faire peur... c'est ce qu'il va se passer pour moi... sauf que je vais faire 15 jours de rentrée et partir 15 jours en formation la quinzaine suivante et remplacée par une vacataire (et j'en passe) ça envoie du rêve ça non ?
ah oui je vais avoir un CM2 à 100% (j'ai la chance d'avoir un 100% mais pour les élèves du coup ce n'est pas top)
ah oui et je n'ai PAS de tuteur dans l'école...
alors qu'est-ce qu'on dit ??? vive l'éducation nationale !!!