lundi 26 janvier 2009

loin


Bonjour Jack
Je rentre d'un petit séjour en Martinique et j'ai pris ces deux photos pour toi.
Chaque école maternelle ou primaire est indiqué par un joli panneau coloré, on devrait en prendre de la graine en métropole, les nôtres sont parfois bien austères...
Quant à celui du parking, je ne l'ai encore jamais vu chez nous !! Serons-nous un jour si bien traités ??? ;-)
Bises à tous les danger écoliers
Jo

7 commentaires:

Barbara a dit…

y a un vol quand?

Joëlle a dit…

le panneau est sympa, mais le grillage et surtout les barbelés, ça m'inspire moins !!

Sophie a dit…

ah ?? ici nous avons la pancarte colorée et le parking enseignants... mais c'est la campagne ;)

josephine a dit…

Nous aussi nous avions le parking spécial enseignants, atsems et personnel de cantine.

Dolo a dit…

Nous avons une jolie pancarte pour notre parking... Mais jamais de places disponibles...

gaëlle a dit…

J'ai travaillé dans une école où il y a un parking souterrain réservé aux enseignants et au personnel mairie . quelle ne fut pas ma surprise puis ma colère de voir que certains de nos collègues s'étaient attribués une place, écrivant de leur belle écriture de maîtres et maîtresses leur nom à la craie sur le mur ! Taquine et un tantiné rebelle, je suis descendue avec d'autres collègues dans le parking pour effacer tous ces noms qui n'avaient pas leur place ici avant d'inscrire à chaque place (y compris celles restées vides) des noms de personnages de dessins animés. Le plus triste, c'est que ces noms ont été effacés à leur tour pour retrouver les anciens...lamentables !!! Et ce sont ces mêmes personnes qui enseignent !

Leto a dit…

J'ai enseigné quatre ans en Martinique...
Alors, oui, vu comme ça, ça semble bien joli joli... Mais Joëlle a mis le doigt sur le détail qui tue : le grillage est moins joli...
Pour ma part, nous sommes revenus ( avec regret quand même mais il le fallait ) de la Martinique à cause des écoles justement. Trop d'enseignants qui tapent les enfants. Trop d'adultes qui trouvent ça normal. Trop de collègues en collège qui me disaient qu'eux n'en étaient pas morts...
Bref, je ne vais pas faire un débat, mais bienheureux sont nos écoliers en Métropole.
Mes enfants ont littéralement repris goût à la vie scolaire une fois rentrés en France.
Et je vous assure, je ne noircis pas le tableau.