dimanche 9 novembre 2008

informez-vous

Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école

ICI

10 commentaires:

Sabine a dit…

Merci Jack.

Mimi-Je Rêve a dit…

Je fais suivre...

Pascale a dit…

Chapeau bas aux collègues qui ont eu le cran d'écrire ces lettres.
Je diffuse à tout mon carnet d'adresse, faites de même.
Grosse manif le 20 novembre ? ce serait bien.

Sabine a dit…

Oui, ça a l'air que la mobilisation sera très forte

sosso a dit…

Merci pour l'excellent lien! Je le fait suivre sur mon blog!

Il faut que ça se sache!
Les parents doivent être mis au courant, on fait tout pour qu'ils n'aient aucune idée de l'ampleur du désastre! Et après il sera trop tard!

Irène a dit…

Je n'ai que 7 ans de métier et je me sens lassée, vidée de si peu de considération...
DEMISSIONS MASSIVES !!! (Houla, je m'enflamme...)

Em et Ben et M a dit…

las, ils seraient ravis de nous remplacer par des contractuels!
em des zardennes

Anonyme a dit…

Bravo Jack de mettre ça sur ton site !

Anonyme a dit…

Pour information ...

Communiqué unitaire suite à la CAPD du 14 novembre 2008

Tous les élus du personnel des organisations syndicales (SNUipp FSU – SE UNSA – SUD éducation) siégeant en CAPD ont quitté la séance du 14 novembre 2008.

Après une déclaration commune demandant que notre collègue Alain Réfalo ne subisse aucune sanction disciplinaire suite à la diffusion de sa lettre ouverte, l’Inspecteur d’Académie s’est borné à une réponse administrative : il vérifiera si la pratique pédagogique correspondait à la lettre, et si tel est le cas il y aura sanction.

Pour nous cette réponse n’est pas acceptable. La lettre d’Alain Réfalo est symptomatique d’une situation générale où dans les écoles, désarroi et colère se conjuguent face à un quotidien de plus en plus invivable.

Soumis à une avalanche de réformes qui orientent l’école sur une très mauvaise voie, méprisés, niés dans leur professionnalité, subissant un déni de confiance, nos collègues croulent sous les injonctions et tâches administratives supplémentaires. Cette situation est devenue insupportable.

Notre départ de la CAPD pose un acte fort : face au mépris, à l’absence de réponse et à l’obstination gouvernementale, nous estimons que la situation d’Alain Réfalo ne peut-être traitée comme un cas isolé et n’appelle pas une simple réponse administrative.

Sa lettre entre profondément en résonance avec l’état d’esprit actuel de la profession.

Cet état d’esprit s’exprimera dans la grève et dans la rue le 20 novembre.

Nous appelons l’ensemble des personnels à en faire collectivement la démonstration.



SNUipp FSU – SE-UNSA – SUD éducation
de Haute Garonne

Pascale a dit…

Un aticle dans la presse locale (toulousaine) :
http://www.ladepeche.fr/article/2008/11/13/491237-Colomiers-L-enseignant-convoque-par-l-inspecteur-pour-desobeissance.html

et une pétition de soutien pour ce collègue qui risque une sanction allant du blâme à la révocation :
http://31.snuipp.fr/plugins/petition/petition.php?lng=fr&task=view&id=17

et une grosse manif jeudi ...